La communication politicienne du maire sortant, pour tenter de dissimuler les manquements de ce mandat !

Le constat est relativement simple, tout est compliqué pour cette municipalité, pas un projet sans retard. Beaucoup de doutes et d’incertitudes. Comme il est aisé de rejeter certains retards sur les différents recours. S’il y a recours c’est qu’il y a des problèmes ou déficience de communication, engendrant de l’incompréhension. Une préparation des projets et une communication sincère, c’est sans doute trop demandé. Nous pouvons aisément imaginer que la trouble communication, est à ce stade, volontaire. Bonne nouvelle, la hotte du père noël était pleine de millions cette année. La commune était au bord du gouffre, en grand danger et voilà 5 millions pour le port, 7 millions pour le quai. Si non des projets pour l’éducation, la sécurité… ? Oups ! Pas assez visible, pour que le maire sortant puisse marquer les Bandolais de sa pré-campagne électorale. Exit également la propreté de la ville, l’état des chaussées, des trottoirs et le manque d’entretien généralisé. Et oui cette municipalité oublie que Bandol, ce n’est pas que le port. Exit aussi de la communication politicienne, le projet de la résidence des Bosquets… Sans doute également trop compliqué !