Merci au maire sortant, même si ce n’est pas de manière courtoise, de me donner raison…

Le maire sortant visiblement aux abois joue avec les chiffres. En effet il confirme dans son dernier article mon propos !

Comme il le dit très bien, « il lui est très facile de le démontrer » (et il le fait bien) !

Je confirme et il démontre donc très bien lui-même, ce que j’ai dit.

Faisons simple pour que tout le monde comprenne, de quelle manière la manipulation est orchestrée.

Voici mes propos (article d’octobre 2018)

Notons bien que ce qui est ici surligné « 23,6% entre 2014 et 2017 ».

Je comparais donc uniquement son début de mandat 2014 et le dernier CA voté (2017)

Voici le tableau argumentaire du locataire de l’Hôtel de ville

Surligné ci-dessus et sur son document (02/05/2019) les années dont je parlais.

De 2014 à 2017 (puisque le CA 2018, n’a été voté qu’en avril 2019.

2014 : 108 592,48€

2017 : 134 287,23€

Faisons un petit jeu : Quel est donc à votre avis le % ?

23,6% Merci donc au Maire de confirmer dans son tableau la réalité de mon propos.

Nous notons que lorsque nous parlons du budget de sa mandature, lui inclut celui de son prédécesseur.

Peut-être un jour, aurons un maire qui aura le courage d’assumer ses décisions et ses responsabilités sans faire systématiquement référence aux autres.

Personne n’a donc été sali, puisque le maire sortant et moi-même présentons les mêmes chiffres.

Détourner les propos, jouer avec les chiffres et les arguments délusoires pour tromper les Bandolais, est et sera le seul programme de sa campagne.