Dans Var matin du jour, les différents acteurs du chaos s’en donne à cœur joie au sujet de la vente de la « Maison des vins » !

Entre un maire sortant qui dans la continuité de justification de ses mauvaises décisions pour Bandol, charge ses prédécesseurs, un élu dissident qui étant en charge du commerce connaissait la décision de la vente du bâtiment de la maison des vins en décembre 2016 et qui a, en bon soldat du maire sortant, voté POUR son volet juridique. Visiblement l’incompétence se cultive et et la mauvaise foi s’entretient.

L’image et l’avenir de Bandol dans tout cela ? Les acteurs de ce feuilleton s’en moquent, ce qui compte c’est de tenter d’exister.

Il est grand temps de sortir de ce jeu malsain et de la vie politique locale ces acteurs médiocres qui n’ont pour Bandol qu’un scénario de désolation.