Cédric Gravier, Président de l’association des vins de Bandol s’inscrit dans une nouvelle dynamique, mais s’inquiète de l’avenir De l’œnothèque.

Dans Var matin du jour (06/09/19), En mettant l’accent sur la communication, la restauration de la confiance et la recréation de lien au sein de l’association, Cédric Gravier, Président de l’association des vins de Bandol s’inscrit dans une nouvelle dynamique.
Irrigation, cahier des charges, subventions, créer ou rejoindre une interprofession et qualité du millésime sont également évoqués. Dans cet article Cédric Gravier exprime aussi sa colère au sujet du dossier de l’œnothèque, vente de la « maison des vins » par la municipalité. L’association évoque les conditions requises par l’appel d’offre lancé en juillet et « menace » d’annuler la fête du millésime si la situation reste inchangée.

Je regrette, que comme à son habitude, le Maire semble avoir un double discours et ne pas réellement se rendre compte de l’importance économique et culturelle que revêt ce bâtiment de par son implantation géographique et dans le rayonnement des vins de Bandol pour la profession.