Bandolaises, Bandolais, Ne laissons pas les autres écrire notre avenir. Ne subissons plus la politique, soyons acteurs de l’Avenir de notre commune.

Nous voici arrivés au terme de cette campagne électorale pour la mairie de Bandol. Depuis notre déclaration officielle de candidature, il s’est écoulé un an. Un an à écouter les Bandolais, tous les Bandolais, de toutes les générations, de tous les quartiers. Un an pour comprendre qu’à Bandol aussi, le quotidien de la grande majorité d’entre nous se complique. Un an à assister à une transhumance idéologique du personnel politique sans vergogne.

Le fossé se creuse, chaque jour un peu plus, entre ce que répètent certains journalistes et la réalité de notre quotidien. Entre les affaires chez Les Républicains et les démêlés avec la justice de la majorité présidentielle beaucoup d’entre vous nous ont fait part de leur indignation, du discrédit qui pèse aujourd’hui sur cette caste, aussi bien au plan national que local.

C’est à partir de ce constat que j’ai décidé de présenter une liste de citoyens de la société civile qui vivent à Bandol. C’est à partir de notre réalité quotidienne que j’ai cherché des femmes et des hommes qui acceptent de s’investir pendant six ans avec un seul objectif : Remettre l’Humain au cœur de nos préoccupations. Être élu pour servir et non pour être servi. Être élu pour servir et non pour se servir de notre fabuleux potentiel naturel, de notre port, de notre histoire.

Dimanche, il vous appartiendra de faire un choix entre cinq listes. Quatre se réclament d’un parti politique traditionnel, depuis plus ou moins longtemps. La liste Agissons ensemble pour Bandol est la seule à refuser d’être sous la tutelle Parisienne ou Toulonnaise. Nous n’avons rien contre les partis politiques traditionnels, du moins ce qu’il en reste, mais, pour nous, les décisions qui engagent l’avenir de notre ville doivent être prises à Bandol, par les Bandolaises et les Bandolais.

À Bandol, nous avons besoin de tourner la page, de sortir de l’ornière. Nous avons besoin de retrouver notre place au sein de la communauté d’agglomération pour redevenir une force de proposition. L’ignorance cherche le coupable pendant que l’intelligence cherche la solution.

Nous avons conscience que rien ne sera facile, qu’il faudra beaucoup d’énergie pour remettre notre ville à niveau. Pour recréer un lien fort avec tous ceux qui vivent et aimeraient travailler dans notre bassin de vie. Pour que Bandol ne devienne pas, ne devienne jamais, une cité dortoir des grandes métropoles.

Dimanche 15 mars, dans le secret de l’isoloir, une seule question se posera à vous au moment de faire votre devoir de citoyen; est-ce avec ceux qui ont créé les problèmes qu’il faut espérer les résoudre ?

Bandolaises, Bandolais mobilisez-vous, Ne laissons pas les autres écrire notre avenir. Ne subissons plus la politique, soyons acteurs de l’Avenir de notre commune.

Dimanche 15 mars, votez et faites voter pour la liste Agissons ensemble pour Bandol.

Pierre Lerat