ÉDUCATION

« L’éducation de nos enfants est très importante pour notre commune et cela de la crèche jusqu’au collège. 

C’est pourquoi, il est primordial d’être proche des acteurs de l’éducation, des agents ainsi que des associations de parents d’élèves.

Être à leur écoute pour faciliter le travail avec des moyens financiers et pédagogiques cohérents. »

Créer des tables rondes autour de l’éducation semble indispensable pour mettre à jour les problèmes et désirs liés à nos différentes structures en corrélation avec l’évolution de nos modes de vie.

L’école est une étape devant garantir l’acquisition des fondamentaux. Cependant il reste bon de préciser que l’école est là pour enseigner et non pour remplacer le rôle des parents, qui se doivent d’inculquer à leurs enfants les règles élémentaires de savoir vivre.

Répondre aux besoins des familles 

L’accueil en centre de loisirs

Ce sujet est indispensable et urgent afin de permettre aux familles de bénéficier d’un service global optimal. Un parent en recherche d’emploi ne doit pas rencontrer un frein pour trouver une solution de garde après 16h30 ou le mercredi, un parent qui travaille doit pouvoir compter sur les services municipaux de la commune où il réside afin que son enfant bénéficie d’un service d’animation après le temps scolaire et tous les jours de la semaine.

Les locaux et les équipes doivent être adaptés à la demande qui, aujourd’hui, est en augmentation et nécessite donc le développement de ces structures d’accueils.

Une extension du centre de loisirs situé au parc du Canet ne peut pas être réalisée car le classement du parc l’en empêche.

La solution existe : un centre de loisirs doit être mis en place dans les locaux du groupement scolaire Octave Maurel bénéficiant de deux cours séparées, de restaurant scolaire pour assurer le déjeuner des enfants, de locaux scolaires pouvant être utilisés hors temps scolaires, après consultation et avis du conseil d’école selon les dispositions de l’article 212-15 du Code de l’Education.

Proche de la médiathèque, des plages, du cinéma, du Parc du Canet, les enfants bénéficieront de conditions d’accueil aussi satisfaisantes qu’au Parc du Canet.

L’inclusion sur les structures d’accueil des plus jeunes aux adolescents

La loi du 26 juillet 2019 sur l’école de la confiance doit nous faire prendre conscience que tout doit être mis en œuvre pour permettre, dans la continuité du temps scolaire, l’accueil de tous les enfants dans les centres de loisirs des plus jeunes aux adolescents.

Les enfants et adolescents, porteurs de handicap, doivent pouvoir partager des activités de loisirs avec leurs camarades de classe après le temps scolaire et les mercredis tout en bénéficiant d’une prise en charge adaptée avec du personnel formé à cet effet.

Un partenariat avec des associations spécialisées peut permettre cette action et ainsi aider les familles souvent démunies face à leurs besoins spécifiques de garde. Ces associations pourront alors intervenir sur les centres de loisirs.

Favoriser la micro-crèche

Un nouveau service à promouvoir sur la commune afin de répondre à des familles ayant des besoins de garde spécifiques. Les horaires d’accueil pourraient correspondre aux parents travaillant en soirée et/ou le week-end. La commune doit soutenir et aider à son installation. Ce projet, comme les autres nous le construirons en nous appuyant sur les capacités techniques et administratives des services municipaux.

Label « Ville Amie des Enfants »

Une Ville Amie des Enfants, partenaire de l’UNICEF, est une collectivité qui se caractérise par la qualité de ses actions et de ses initiatives en direction des 0-18 ans. Elle place l’innovation sociale au cœur de sa politique petite enfance, enfance et jeunesse, qui met en œuvre les principes de la Convention internationale des droits de l’enfant, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 20 novembre 1989 et ratifiée par la France le 26 janvier 1990.

Pour obtenir le titre « Ville Amie des Enfants », la ville doit renseigner un dossier de candidature 2020-2026. Le titre est valable le temps d’un mandat municipal et renouvelable au terme de chaque mandat. 

Les engagements futurs de la Ville

En devenant « Ville Amie des Enfants », la commune ne bénéficiera pas d’aides financières. En revanche, elle fera partie d’un vaste réseau, participera aux rencontres des villes labellisées (240 en France) pour des échanges productifs et bénéficiera de supports de communication spécifiques. Ce réseau est un facteur de développement d’innovations sociales en faveur des enfants et des jeunes. Il engage une réflexion sur les actions de la Commune en faveur de l’enfance, sur des thématiques qui touchent le bien-être et le cadre de vie, la non-discrimination, l’égalité d’accès aux services, la participation citoyenne des enfants et des adolescents, la sécurité et la protection, la parentalité, la santé, l’hygiène, l’alimentation, le handicap, l’éducation, l’accès aux jeux, aux sports, à la culture et aux loisirs, et la solidarité internationale.
S’engager à tenir compte des droits des enfants dans l’élaboration et la mise en oeuvre de toutes les politiques publiques locales, à développer des actions innovantes pour apporter les réponses les mieux adaptées aux situations que connaissent les enfants et les jeunes en particulier les plus fragiles, encourager les jeunes à être acteurs de la vie sociale, à identifier leurs besoins, à prendre en compte leurs voix.