L’intérêt général, avant l’intérêt personnel et électoral.

Chères Bandolaises, Chers Bandolais,

Dans le cadre des élections municipales, nous vous donnions rendez-vous le 12 mars prochain à la salle Jules Verne pour une grande réunion publique. Vos réponses, vos réservations et vos témoignages de sympathie nous avaient fait prévoir un dispositif technique à l’extérieur de la salle pour que ceux qui n’auraient pas pu entrer, faute de places, puissent malgré tout participer à cette grande soirée de rencontres et d’échanges.

L’actualité en a décidé autrement.

À la suite de l’annonce du ministère de la Santé face à l’épidémie, l’État en la personne de son Premier Ministre, nous conseille de nous tenir prêts à agir rapidement, le cas échéant, pour renforcer les dispositifs sanitaires.

Selon les projections du Ministère, en France, l’impact du coronavirus sera beaucoup plus significatif que prévu. La Préfecture et de L’Agence Régionale de la Santé nous poussent à ne rien faire qui puisse faciliter la propagation du Coronavirus Codiv-19. 

Entre 2016 et 2019, une « simple grippe » hivernale a entraîné le décès de 8 000 à 16 000 personnes selon les années, à 90 % chez les plus de 65 ans.

Vous le savez, depuis que j’ai quitté les Forces armées, je me suis engagé à Bandol comme pompier volontaire. Mon expérience de terrain me fait comprendre que la population de Bandol, par sa moyenne d’âge, est plus sensible que d’autres.

La meilleure protection des Bandolaises et des Bandolais, c’est l’anticipation.

Cette soirée devait être l’aboutissement de plusieurs mois de travail de toute une équipe, elle devait être le point d’orgue de notre campagne, mais je m’interdis de prendre le moindre risque.

L’évolution de l’épidémie dans l’Oise et le Bas Rhin, la déclaration de plus de 190 cas au niveau national dans la seule journée de vendredi, ne doivent pas retarder l’adoption de mesures effectives visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles dans notre région.

L’équipe d’agissons ensemble pour Bandol veut répondre à cette inquiétude légitime, en utilisant la seule méthode qui vaille face au risque : la MOBILISATION, le CALME, la RAISON.

Aujourd’hui, il y a lieu ni d’avoir peur, ni d’être négligent.                                                      

Vous comprendrez en conséquence, je l’espère, qu’en l’état actuel des choses, sans catastrophisme, sans panique mais en responsabilité avec l’équipe d’Agissons ensemble pour Bandol nous avons pris la décision d’annuler la réunion prévue jeudi prochain.

Je veux rendre hommage à tous ceux qui se mobilisent : personnels de santé, pompiers, agents publics, bénévoles d’associations et élus locaux. Leur dire que leur santé et celle des Bandolaises et des Bandolais est notre première préoccupation.

Dans les jours à venir nous redoublerons d’efforts pour venir à votre rencontre pour vous présenter notre programme, pour vous expliquer notre décision et pour vous convaincre de voter et de faire voter pour la liste Agissons ensemble pour Bandol dès le 15 mars prochain.

Sur notre site de campagne www.agissonsensemblepourBandol vous retrouverez l’ensemble de nos propositions détaillées pour Bandol que j’aurais dû évoquer lors de cette soirée. Vous pouvez les télécharger ici

Pierre Lerat