SÉCURITÉ

« Je suis un candidat qui souhaite ASSUMER pleinement la délégation sécurité »

Sécurité et tranquillité publique

La lutte contre l’ensemble des éléments qui viennent gâcher et perturber la tranquillité publique depuis trop longtemps sera sans état d’âme. Un plan d’action sera immédiatement appliqué pour notamment mettre fin :

  • Aux nuisances sonores des véhicules aux pots d’échappement non conformes
  • Aux comportements dangereux sur la voie publique
  • À l’ivresse sur la voie publique entrainant régulièrement des rixes
  • Aux cambriolages.


La sécurité est une prérogative de l’État, mais le maire a un rôle très important pour rendre la politique sécuritaire plus efficace. Cette efficacité n’est possible que par un investissement de chaque instant et de proximité. Comme vous le savez, je m’engage à être un maire à plein temps et, je vous l’annonce, en matière de sécurité et de tranquillité publique, approximation et amateurisme n’auront plus leur place et je ne déléguerai pas !

Il est inacceptable que des adolescents puissent organiser avec leurs vélomoteurs des rodéos dans nos rues.

La lutte contre le trafic de stupéfiants sera accentuée et basée sur deux piliers : prévention et répression.


Les actions à mener :

  • Une coordination entre les services de la Police Nationale, des Sapeurs-Pompiers et de la Police Municipale. Des conventions entre les différentes entités seront signées. Des rencontres interservices seront régulièrement organisées pour permettre à chaque entité de comprendre les besoins et prérogatives opérationnelles de chacun. Elles auront pour but de faciliter le déroulement des interventions. Chaque fois que cela sera nécessaire, les retours d’expériences seront partagés. Il est indispensable de créer ce lien pour une efficience optimale.
  • Accentuation de la présence de la Police Municipale sur la voie publique qui nécessitera une réorganisation du service.
  • Une convention de coordination permettra, sur la base d’un diagnostic local de sécurité, de préciser les missions affectées à chacune des forces de Police et de définir les modalités d’une coopération opérationnelle qui se verra renforcée.
  • Des moyens pour favoriser la réactivité et porter assistance, sur initiative d’un PC radio et vidéo, dont les moyens seront progressivement renforcés dans le cadre de la mise en place d’un centre de supervision.
  • Moderniser et réorganiser la vidéo protection afin de s’adapter au mieux aux besoins et aux zones nécessitant une attention particulière. En relation et coordination avec la Préfecture, des caméras dites « mobiles » seront déployées sur des secteurs de Bandol présentant à certaines périodes des problèmes de sécurité et/ou de tranquillité publique.
  • Notre Comité Communal des Feux de Forêts (CCFF) sera intégré à l’ensemble des actions en lien avec ses missions. Il a un rôle important à jouer dans le cadre notamment de la prévention et de la protection de l’environnement sur le territoire communal, de l’information à la population sur les risques des feux de forêts, des obligations de débroussaillement et le respect de la législation en vigueur.

Nous serons également force de proposition à la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume en proposant la création d’une brigade de Police Municipale de l’Agglomération. Cette mutualisation permettra d’avoir une présence plus importante notamment la nuit et également de renforcer ponctuellement n’importe quelle commune sur des évènements importants.

  • Mise en place d’une coordination et d’une collaboration étroite avec les services de la Police Nationale et de la Gendarmerie, puisque l’Agglomération est partagée en secteurs Police et Gendarmerie.


CLSPD : le Conseil Local Sécurité de Prévention de la Délinquance est le cadre de concertation sur les priorités de la lutte contre l’insécurité et la prévention de la délinquance dans la commune. Il doit, contrairement à ce qui s’est passé sur le mandat actuel jouer pleinement son rôle qui est de favoriser l’échange d’informations entre les responsables des institutions et organismes publics et privés concernés. Il peut et doit définir des objectifs communs pour la préservation de la sécurité et de la tranquillité publique. Il doit assurer l’animation et le suivi du Contrat Local de sécurité avec le maire et le Préfet, après consultation du Procureur de la République.


Nous avons également la chance d’avoir sur notre commune depuis 1999 la Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile (BPDJ).  Nous nous attacherons à intégrer cette structure de la Gendarmerie à l’ensemble de nos démarches dans leur domaine de compétence, qui consiste à mener une action préventive conduite au bénéfice de la jeunesse et qui a pour objet d’empêcher toute manifestation d’incivilité et de délinquance à l’encontre des mineurs ou de la part de ceux-ci.


La Police Municipale a pour fonction d’améliorer la qualité de vie des Bandolais en travaillant en lien avec les administrés pour faire respecter les règles de bonne conduite, maintenir le bon ordre et réduire insécurité et incivisme. Nous devons initier une nouvelle stratégie en matière de sécurité publique et de prévention de la délinquance en faveur des Bandolais. Cela passe nécessairement par un programme progressif d’investissement et une réorganisation profonde de la fonction « Sécurité » au cœur de l’organisation municipale.

Les objectifs :

  • Prendre contact avec les acteurs économiques du secteur (commerçants …)
  • Donner la possibilité aux habitants d’avoir un contact direct avec les agents de la Police Municipale (fonction de « police de proximité »)
  • Porter assistance sur initiative ou demande d’un PC radio et vidéo.
  • Repérer d’éventuels dysfonctionnements sur la voie publique de toute nature : problème de voirie, occupation abusive de l’espace public, marquage au sol de véhicule en stationnement abusif, problème de salubrité, d’éclairage public…
  • Prendre toute initiative correspondant au cadre d’emploi de la Police Municipale. Des renforts progressifs d’effectifs permettront d’amplifier les actions de sécurité et de tranquillité publique à Bandol.
  • Une présence régulière sur l’ensemble des secteurs de notre ville.
  • La sécurisation des traversées piétonnes aux abords des écoles sera confiée à des surveillants qui seront recrutés en qualité de vacataires par la commune.

La Police Municipale prendra en charge la sécurisation des écoles, uniquement lorsqu’une difficulté particulière sera portée à sa connaissance.

Les objectifs de la Police Municipale dans ce domaine :

  • Réguler, si nécessaire et sur demande, la circulation et le stationnement aux abords des écoles aux heures de pointes
  • Prévenir les situations accidentogènes.
  • Prendre contact avec la direction de l’école afin de pouvoir être à son écoute.


Dans le cadre d’une couverture horaire plus importante de la Police Municipale, nous serons également force de proposition en soumettant une étude de faisabilité de création d’une Police Municipale de l’Agglomération. L’objectif étant de pouvoir, à certaines heures et par la mise en commun des moyens matériels et humains, d’obtenir une couverture plus large la nuit et de pouvoir renforcer, lors de manifestations particulières, une commune sur une période précise.


Zones de baignade(s).

La prise en charge de la sécurité par la SNSM depuis 2015, à laquelle j’ai contribué en qualité  de Directeur de Cabinet semble parfaitement adaptée. Cependant il conviendra d’élargir les plages horaires et les dates de mise en place des postes de secours. Il conviendra également d’améliorer l’interopérabilité de tous les intervenants (Police Municipale, Sapeurs-Pompiers, Secouristes et Police Nationale). C’est dans la mutualisation, l’écoute et le respect de chacun des intervenants que la sécurité des usagers des plages sera maitrisée et améliorée.

Nous installerons des casiers de plage qui permettront aux Bandolais et touristes de laisser leurs affaires personnelles en toute sécurité.

La Brigade nautique : elle sera dotée des moyens nécessaires pour exercer ses missions, réaliser des contrôles dans la bande des 300 mètres et sur nos plages.


Trois axes forts :

1. PRÉVENTION

Une campagne de communication intensive sera diffusée sur les panneaux d’affichage de la ville et via le site Internet où un volet sera dédié à la « lutte contre l’incivisme »

Des ateliers contre l’incivilité seront proposés dans les écoles par la Police Municipale : ils devront et seront en adéquation avec les thématiques du Projet Éducatif Territorial (PET).

Une sensibilisation des enfants à la préservation de l’environnement (Brigade de l’Environnement), sera conduite.

Autre principe préventif : la prise en charge de la réparation par le responsable d’incivilités, dans le cadre du Travail d’Intérêt Général (TIG,) dans les différents services de la ville.

2. REPRESSION

La Police Municipale et  la Brigade de l’Environnement seront au cœur des missions de proximité et de lutte contre l’incivisme, avec une réorganisation des effectifs et de leur fonctionnement. Ainsi, les différents secteurs de la ville seront régulièrement contrôlés et les auteurs d’actes répressibles seront systématiquement recherchés et verbalisés.

3. APPROPRIATION 

Pour permettre le lien entre civisme et citoyenneté, nous nous appuierons sur différents outils :

– Le site de la ville qui permettra à chacun de signaler les incidents sur l’espace public.

– Le dispositif des « Citoyens Vigilants » sera mis à contribution.

– La commune organisera des opérations bénévoles de nettoyage, les structures jeunesse de Bandol Jeunes y seront associées.

La sécurité est la première de nos libertés.

Une réflexion au sujet de « SÉCURITÉ »

Les commentaires sont fermés